23.03.2024–05.05.2024

20 Figures biennoises

Le NMB Nouveau Musée Bienne expose, en collaboration entre l’École d’arts visuels Berne et Bienne, 20 figures connues et moins connues de l'histoire biennoise, auxquelles les futurs graphistes, photographes, médiamaticien.ne.s et designers de médias interactifs ont donné vie.

Charles Sidney Allanson * 1898, Ikley/Yorkshire (UK) / † 1980, Ipsach
Lina Beck * 1915, Brügg / † 2012, Biel/Bienne
Marguerite Courvoisier-Frey * 1896, La Neuveville / † 1990, Corcelles
Anna Diebold * inconnu / † 1640, Biel/Bienne
Les comtes de Fenis / Die Grafen von Fenis 11e – 13e siècle, Seeland
Bertha Fuchser von Allmen * Fin du 19e siècle, inconnu / † Milieu du 20e siècle, inconnu
Grock (Charles Adrien Wettach) * 1880, Loveresse / † 1959, Imperia (I)
Mark Haldimann * 1954, Neuchâtel / † 2007, Biel/Bienne
Anna Haller * 1872, Rupperswil / † 1924, St. Moritz
Georg Friedrich Heilmann * 1785, Biel/Bienne / † 1862, Biel/Bienne
Fritz Jucker * 1923, Lyon (F) / † 2004, Biel/Bienne
Edmund Ketterer * 1856, Yach (D) / † 1939, Yakima City (USA)
Eduard Lanz  * 1886, Biel/Bienne / † 1972, Biel/Bienne
Charles Neuhaus * 1796, Neuchâtel / † 1849, Biel/Bienne
Ulrich Ochsenbein * 1811, Schwarzenegg / † 1890, Port
Benz Salvisberg * 1943, Menziken / † 2013, Biel/Bienne
Friedrich Schwab * 1803, Biel/Bienne / † 1869, Biel/Bienne
La famille Sonabend
Simon * 1899, Warschau (PL) / † 1942, Auschwitz (PL)
Laja * 1904, Warschau (PL) / † 1942, Auschwitz (PL)
Sabine * 1927, Bruxelles (B) / † inconnu
Charles * 1931, Bruxelles (B) / † 2019, inconnu
Ernst Studer * 1883, Grafenried / † 1978, Biel/Bienne
Robert Walser * 1878, Biel/Bienne / † 1956, Herisau


Réflexions des étudiants sur leur travail, 2e année d'apprentissage, Ecole d’Arts Visuels B:B

Eliot Juillerat
Loan Vallat
Jean Hermann
Maëlle Leuenberger
Abigaël Habegger
Tiago Costa Santos
Nolan Kleisl
Leo Gutknecht
Elmo Greder

Eliot Juillerat [Benz Salvisberg]

Le projet sur lequel nous avons travaillé était en collaboration avec le NMB Nouveau Musée Bienne. Le but était de créer un portrait d'un des personnages plus ou moins connus de Bienne en groupe de deux ou individuellement. J'ai donc travaillé sur le portrait de Benz Salvisberg, un peintre connu principalement à Bienne. Pour créer nos portraits, nous avons pu avoir accès à des archives contenant des informations pertinentes. J'ai remarqué que mon personnage avait un lien fort avec la nature notamment avec quelques phrases qu'il avait citées qui était plutôt poétique. J'ai donc repris ces quelques lignes car je trouvais qu'elles représentaient et décrivaient très bien sa vision du monde et de la nature. Pour accompagner ces phrases, j'ai réalisé des illustrations animées qui reprenaient certains codes qui pouvaient se trouver dans les peintures de Benz comme l'utilisation de couleurs intenses. En somme, j'ai obtenu une vidéo d'une minute de textes illustré par des animations avec une musique que j'ai composée moi-même comportant des bruits de la nature pour être immergé dans l'ambiance.

The project we worked on was in collaboration with the NMB Neues Museum Biel. The aim was to create a portrait of one of Biel's more or less well-known figures, in groups of two or individually. Therefore, I worked on the portrait of Benz Salvisberg, a painter who was mainly known in Biel. To create our portraits, we had access to archives containing relevant information. I noticed that my character had a strong link with nature, particularly with a few sentences he had quoted that were rather poetic. For this reason, I took these few lines as I thought they represented and described his vision of the world and nature very well. To accompany these sentences, I created animated illustrations that picked up on certain codes that could be found in Salvisberg's paintings, such as the use of intense colours. All in all, I ended up with a one-minute video of texts illustrated by animations, with music that I composed myself, including sounds of nature to immerse you in the atmosphere.

Loan Vallat [Anna Haller]

Pour ce projet, l’animation a été intégrée sous forme de peinture. En s’inspirant des compositions florales d’Anna Haller, des fleurs colorées sont peintes en mouvement sur une création graphique monochrome afin d’obtenir une affiche animée. Ce travail s’inspire de l’héritage visuel laissé par l’artisane dans la ville où elle a vécu.

For this project, animation was integrated in the form of painting. Inspired by the floral compositions of Anna Haller, coloured flowers are painted in movement on a monochrome graphic design to create an animated poster. The work is inspired by the visual legacy left by the artist in the city where she lived.

Jean Hermann [Fritz Jucker]

Fritz Jucker, footballeur Biennois qui a fait partie du FC Bienne et qui a participé à la coupe du Monde. Dans les années quarante les Footballeurs n'étaient pas autant bien payés qu'à ce jour, par conséquent Jucker ne pouvait pas vivre de sa passion alors, il était policier à côté. Ce projet démontre ainsi les deux faces de Fritz Jucker, son côté footballeur ainsi que son côté policier. Ces deux faces se trouvent sur une carte ressemblante à une carte Panini, cette carte qui est une animation en boucle dessinée au Neo-pastel, change entre les deux personnalités de Jucker.

Fritz Jucker, a footballer from Biel who played for FC Biel and took part in the World Cup. In the 1940s, footballers weren't as well paid as they are today, which is why Jucker couldn't make a living from his passion, so he worked as a policeman on the side. This project shows the two sides of Jucker, his footballing side and his policeman side. These two sides are displayed on a card resembling a Panini card, which is a looping animation drawn in Neo-pastel, changing between Jucker’s two personalities.

Maëlle Leuenberger [Lina Beck]

Lina Beck était la femme de ménage de Dora Neuhaus. De ses 17 ans à ses 60 ans, elle a vécu à la promenade de la Suze, où elle a tenu la maison de la famille Neuhaus-Verdan. Les débuts ont été très difficiles, surtout que cette situation était censée être provisoire. Dans sa chambre sous le toit l’eau gelait en hiver, et ce métier à temps plein ne laissait pas de place pour le temps libre. Au fil des années les deux femmes sont devenues un peu comme mère et fille, avec la cuisine comme activité commune. Voilà pourquoi, pour faire mon portrait de Lina Beck, j’ai décidé d’illustrer des aspects de sa vie sur de la vaisselle en porcelaine. Dessin et citations peignent donc la vie de Lina Beck, en racontant des anecdotes sur son expérience en tant que femme de ménage.

Lina Beck was Dora Neuhaus's housekeeper. From the age of 17 until she was 60, she lived on the Promenade de la Suze, where she kept the house for the Neuhaus-Verdan family. The early days were very difficult, especially as this was supposed to be a temporary situation. The water in her room under the roof froze in winter, and her full-time job left no room for free time. Over the years the two women became a bit like mother and daughter, with cooking as their shared activity. That's why, to paint my portrait of Lina Beck, I decided to illustrate aspects of her life on porcelain tableware. Drawings and quotes paint a picture of Lina Beck's life, recounting anecdotes about her experience as a cleaning lady.

Abigaël Habegger [Marguerite Courvoisier-Frey]

Marguerite Courvoisier-Frey est née à la fin du 19e siècle à la Neuveville. Durant sa jeunesse elle entreprendra un stage de photographe chez Otto Courvoisier qui deviendra par la suite son époux. Ensemble ils travailleront pendant des années à l’atelier Helios à Bienne qui n’existe maintenant plus. J’ai eu la chance de pouvoir m’entretenir avec Jeanne Chevalier, l’apprentie passionnée de Marguerite qui m’a retracé son histoire. Elle décrit Marguerite Courvoisier-Frey comme quelqu’un d’un autre monde, une artiste. Les photos réalisées par l’artiste sont évidemment en noir-blanc sauf les toutes dernières qu’elle prendra de son apprentie. Les sujets de Courvoisier-Frey bien que variés, se résument à beaucoup de portraits qu’elle vendait par la suite.
En effectuant mes recherches au début du projet, Marguerite Courvoisier-Frey semblait être quelqu’un d’assez simple et prévisible mais rien de cela ne s’est avéré être vrai quand j’ai commencé à vraiment connaître le personnage. Jeanne Chavalier m’a révélé qu’elle ne voulait par exemple pas du tout se marier avec Otto Courvoisier mais que celui-ci l’avait menacée de se suicider si elle refusait, ce qu’elle n’a pas fait. Le fait qu’elle ait une manière très antique de s’habiller avec de longues robes et aussi les tissus qu’elle utilisait pour les fonds de ses portraits m’a inspiré dans mon projet, qui consiste à imprimer avec la technique du cyanotype des photos de l’artiste et des dessins qui représente plus sa vie personnelle que j’ai réalisé, sur un long tissu. Photos et esquisses s’entremêlant et s’estompant sur les bords pour laisser place à des petits épisodes de la vie de Marguerite Courvoisier-Frey.

Marguerite Courvoisier-Frey was born at the end of the 19th century in La Neuveville. In her youth, she undertook a photographic internship with Otto Courvoisier, who later became her husband. Together they worked for many years at the Helios studio in Biel, which no longer exists. I was lucky enough to speak to Jeanne Chevalier, Courvoisier-Frey's passionate apprentice, who told me all about her story. She describes Marguerite Courvoisier-Frey as someone from another world, an artist. The photos taken by the artist are obviously in black and white, except for the very last ones she took of her apprentice. Marguerite Courvoisier-Frey's subjects, though varied, were mostly portraits, which she later sold. When I did my research at the start of the project, Marguerite Courvoisier-Frey seemed like a fairly straightforward and predictable person, but none of that proved to be true when I really got to know the character. Jeanne revealed to me that, for example, she didn't want to marry Otto at all, but that he had threatened her with suicide if she refused, which she didn't. The fact that she had a very antique way of dressing, with long dresses, and also the fabrics she used for the backgrounds of her portraits, inspired me in my project, which consists of using the cyanotype technique to print photos of the artist and drawings I have made that represent more of her personal life, on a long cloth. The photos and sketches intermingle and fade at the edges to give way to small episodes from the life of Marguerite Courvoisier-Frey.

Tiago Costa Santos [Edmund Ketterer]

Après avoir essayé plusieurs techniques d’animation, j’ai opté pour faire des collages et des découpages de plusieurs éléments papier pour les animer tous ensemble. Pour rajouter une touche réaliste et vue que mon personnage a travaillé dans les tréfileries de Bienne, j’ai décidé de mélanger des objets métalliques tels que des clous et des vis.

After trying out a number of animation techniques, I decided to use collages and cut-outs of various paper elements to animate them all together. To add a realistic touch, and given that my character worked in the wire-drawing industry in Biel, I decided to mix metal objects such as nails and screws.

Nolan Kleisl [Les comtes de Fenis]

Pour ce projet, je me suis inspiré des histoires de Fenis, et plus particulièrement d'un de ses poèmes sur l'amour. La poésie est une manière très personnelle de s'exprimer, c'est pourquoi j'ai décidé de l'interpréter à ma façon. Pour rendre le tout encore plus intéressant, j'ai créé une biographie qui représente les cinq principaux sentiments de l'être humain. Ces sentiments jouent un rôle important dans l'amour et sont également au cœur du poème choisi. J'ai combiné des éléments numériques et technologiques pour donner vie à ma création et l'ai mise en œuvre sous la forme d'une animation qui utilise à la fois du texte et des images. Cette approche permet de combiner la profondeur émotionnelle de la poésie avec les possibilités artistiques des technologies actuelles et d'offrir aux spectateurs une expérience immersive.

For this project, I was inspired by Fenis' stories, and more particularly by one of her poems about love. Poetry is a very personal way of expressing oneself, so I decided to interpret it in my own way. To make it even more interesting, I've created a biography representing the five main human feelings. These feelings play an important role in love and are also at the heart of the chosen poem. I combined digital and technological elements to bring my creation to life, and implemented it in the form of an animation that uses both text and images. This approach combines the emotional depth of poetry with the artistic possibilities of today's technologies, offering viewers an immersive experience.

Leo Gutknecht [Ernst Studer]

Durant ce projet, j’étais en groupe avec Max Thétaz, un collègue/ami à moi. Notre tâche était de présenter une personnalité de Bienne qui a aidé ou marqué la ville de Bienne anonymement avec un travail graphique ou autre. Ernst Studer est un homme de Bienne qui était cheminot autour de 1915. Studer est un héros oublié car il a évité́ un bain de sang entre l’armée Suisse et les citoyens de Bienne en déviant la trajectoire de certains trains. L’idée de médailles nous est tout de suite venue, d’autant plus que les héros reçoivent souvent des médailles/médaillons d’honneur. Nous avons esquissé une centaine de formes pour ensuite en garder une quarantaine qu’on a dessinée sur l’ordinateur. C’est un travail conceptuel qui se base sur des formes géométriques ou plus rondes avec une plaquette avec la date de l’événement et le nom de Ernst Studer.

During this project, I was in a group with Max Thétaz, a colleague and friend of mine. Our task was to present a personality from Biel who had helped or left their mark on the town of Biel anonymously, with a graphic work or otherwise. Ernst Studer is a man from Biel who was a railway worker around 1915. Studer is a forgotten hero because he prevented a bloodbath between the Swiss army and the citizens of Biel by diverting the trajectory of certain trains. The idea of medals came to us straight away, especially as heroes often receive medals/medallions of honour. We sketched out around a hundred shapes and then kept forty or so that we drew on the computer. It's a conceptual work based on geometric or more round shapes with a plaque showing the date of the event and the name of Ernst Studer.

Elmo Greder [Georg Friedrich Heilmann]

L'essence fondamentale de mon projet consiste à élaborer un fanzine critique portant sur la conception erronée du bilinguisme à Bienne. Ce fanzine adoptera le point de vue d'un personnage hostile envers Georg Friedrich Heilmann, motivé par son incapacité à comprendre la biographie de ce dernier en raison de son manque de compétence en allemand. Cette idée a pris forme lors de ma visite au nouveau musée de Bienne le mardi 28 novembre, au cours de laquelle j'ai constaté que tous les documents relatifs à Georg Friedrich Heilmann étaient rédigés en allemand. Cette observation m'a conduit à la conclusion que ces informations étaient, de facto, inaccessibles pour toute personne non germanophone. À moins que ladite personne ne consente à déployer des efforts supplémentaires pour traduire ces renseignements, une compréhension adéquate de la vie et des œuvres de Georg Friedrich Heilmann demeure hors de portée.
Le projet sera fortement inspiré des fanzines punks des années 70 et sera réalisé à l'aide de diverses techniques artistiques telles que le collage, le dessin, ainsi que l'utilisation de photographies retrouvées et découpées. L’approche de création sera principalement analogique. Le dessein inhérent à la création du fanzine réside dans la manipulation délibérée de l'incompréhension et de la confusion. L'objectif premier est d'induire chez le lecteur un sentiment de perplexité, afin de lui procurer une expérience similaire à celle vécue par mon personnage lors de la lecture des informations sur Georg Friedrich Heilmann. L'intention est d'inciter le lecteur à s'interroger activement, l'amenant ainsi à générer sa propre interprétation du contenu du fanzine, indépendamment de toute directive prédéfinie. Ce processus vise à instaurer un sentiment d'appropriation personnelle, où le lecteur forge sa propre compréhension et inscrit un message qui lui est propre sur les pages du fanzine.

The essence of my project is to produce a critical fanzine about the misconception of bilingualism in Biel. The fanzine will take the point of view of a character hostile to Georg Friedrich Heilmann, motivated by his inability to understand Heilmann's biography due to his lack of German language skills. This idea took shape during my visit to the new museum in Biel on Tuesday 28 November, when I noticed that all the documents relating to Georg Friedrich Heilmann were written in German. This observation led me to the conclusion that this information was de facto inaccessible to anyone who did not speak German. Unless that person is willing to make the extra effort to translate this information, a proper understanding of the life and works of Georg Friedrich Heilmann remains out of reach. The project will be strongly inspired by the punk fanzines of the 70s, and will be produced using a variety of artistic techniques such as collage, drawing and the use of found and cut-up photographs. The creative approach will be mainly analogue. The intention behind the creation of the fanzine is to deliberately manipulate misunderstanding and confusion. The primary aim is to induce a sense of bewilderment in the reader, in order to provide an experience similar to the one my character had when reading about Georg Friedrich Heilmann. The intention is to encourage readers to actively question themselves, leading them to generate their own interpretation of the fanzine's content, independently of any predefined guidelines. This process aims to create a sense of personal ownership, where readers forge their own understanding and inscribe a message of their own on the fanzine's pages.


Aujourd'hui
Fermé
Visite
Mercredi, 05.06.2024: 12:15
Sattsehen
Agenda